Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

IMG_1170.JPGMORLAIX

Présentation générale depuis le viaduc.  

Sous-préfecture, ville de 18 000 habitants, bâtie au fond d’une cuvette entre les rivières du Jarlot et du Queffleuth (défense naturelle). Ces 2 rivières se rejoignent devant la mairie actuelle, leurs cours (souterrain) est matérialisé par 2 rigoles de béton  (jours ouvrables possibilité de passer au rez-de-chaussée de la mairie pour voir la maquette de la ville). Au Moyen âge, Morlaix est une ville fortifiée mais curieusement le château est construit sur une hauteur « hors les murs » (rive gauche). Château du Xème et XIème siècle bâti par les seigneurs de Tréguier.   2 faubourgs hors les murs : St Mathieu et St Mélaine.  Pendant les guerres de la Ligue (16ème), le duc de Mercœur confie la ville à un de ses partisans , le seigneur de Rosempoul, lequel se réfugie dans le château pour subir le siège du maréchal d’Aumont. Sa reddition entraine la destruction du château et le démantèlement des murailles.

Le port, du 15ème au début du 18ème un des plus importants de la Manche, le plus grand port de Basse Bretagne. On exporte du lin, du chanvre, du cuir, du beurre… on importe du vin, des produits exotiques … Beaucoup des maisons qui bordent les places jusqu’au port sont des maisons à lances (anciennes maisons des commerçants). Anatole le Bras comparait la ville à un caravansérail où se rencontraient les charrettes venues de l’intérieur et les vaisseaux venus du large (Gallimard).

Vue sur l’ancienne manufacture des tabacs, poumon économique de la région depuis 1736. Il y avait 2 manufactures royales en France : 1 à Morlaix et 1 à Dieppe. Le tabac a été introduit en France au 16ème siècle et les bretons ont toujours été de forts consommateurs.  A la fin du 19ème 1.800 ouvriers y travaillaient encore  notamment des femmes et des enfants (petits doigts). Entreprise qui offrait certains avantages : dans l’enceinte il y avait une école, un docteur… Arrêt définitif des activités en 2000. L’ensemble architectural est inscrit à l’inventaire des monuments historiques. Bâtiments du 18ème, architecte JF Blondel, membre de l‘académie royale d’architecture.

Au 19ème la ville subit beaucoup de modifications pour laisser place à l’axe Paris- Brest : destruction de nombreuses maisons à lanternes, des halles, comblement de la rivière pour l’aménagement des  places sous le viaduc … 1806 le Kiosque, 1820 l’hôtel de ville . 

Le viaduc : Construit entre 1861 et 1863 pour la voie ferrée qui va à Brest, sur les plans de l’ingénieur Fenoux. (Contemporain du canal de Suez). 58 m de haut, 292m de long, 11 000 T de granit (de l’ile Callot et de l’ile Grande). Piliers pleins, 900 hommes y ont travaillé, classé monument historique. Au moment de sa construction, la rivière coulait encore sous le viaduc. Deux étages, un piéton, un pour le rail. Bombardé en 43 par les alliés pour couper l’avitaillement aux allemands qui étaient à Brest. (80 bombes tombent sur Morlaix) .  Malheureusement une bombe tombe sur une école tuant 39 enfants et la maitresse. Une chapelle a été édifiée à  cet emplacement (ND des Anges). Le passage piéton permettait aux Morlaisiens de rejoindre la gare qui se trouve sur les hauteurs . Il y eu un projet de funiculaire, on trouve certains vestiges de tunnels, mais projet avorté.  

 

 

 

VISITE

Départ Place des otages : Le 26 décembre 43, 2 jours après l’attentat contre le foyer du soldat allemand, rue de Brest, 60 morlaisiens furent arrêtés ici et déportés dans des camps dont Buckenwald en Allemagne.

Rampe St Mélaine : église St Mélaine construite fin XVème par l’atelier des architectes Beaumanoir, granit de Batz, belles sablières (où figure l’hermine enrubannée de la devise des bénédictins « à ma vie »,  et statues du XVème au XIXème, chevet à noues multiples (à plusieurs pans). Clocher Beaumanoir= clocher au-dessus du porche d’entrée.

IMG_1173.JPGRue Ange de Guernisac : le comte de Guernisac fit don à la ville d’une somme d’argent considérable pour la construction du théâtre et la création du musée des jacobins en 1878. Dans cette rue, nombreuses maisons à pans de bois recouvertes d’ardoises des Monts d’Arrée. N° 33, maison à pondalez, on voit bien la profondeur. Dans ces maisons à partir du XVIIIème on a souvent remplacé les ardoises qui couvraient la cour intérieure par du verre.

Place de Viarmes : maison avec une tourelle, là où se trouvait jadis la Tour d’Argent : atelier où l’on battait la monnaie jusqu’au XVème. On voit en contre bas de la place l’endroit où coulait le Jarlot.

IMG_1175.JPGRue au Fil pour rejoindre la place des Jacobins. Musée dans l’ancien couvent des Jacobins. Fondé par les Dominicains à la suite du passage à Morlaix de St Dominique (1213) il accueillit les moines jacobins jusqu’à la révolution. Fortement remanié au cours des siècles, rosace du chevet (XVème)  La réputation du couvent (la bibliothèque) lui valut le passage d’hôtes de marque : Anne de Bretagne, Marie Stuart, le moine Albert Le Grand … Il accueillit aussi à 3 reprises les états de Bretagne. Ouverture du Musée en 1887.

Allée Poan Benn (mal de tête), 2 explications à cette toponymie : 1) c’était le quartier des tanneurs, odeurs entêtantes 2) elle conduit à l’église où l’on implorait St Avertin contre les migraines. La rue longe le Jarlot qui délimite l’enceinte urbaine.

Passage St Mathieu : église St Mathieu, à l’origine un prieuré roman du XIème (fondé par les moines de St Mathieu, près du Conquet), reconstruite en style gothique fin XVème, remaniée en 1824 dans un style gréco romain. Sa tour témoigne des débuts de la Renaissance en Bretagne. Mobilier d’une rare qualité, Grand Christ du XVème, vitrail du chœur, mettant en scène St Mathieu, la vierge ouvrante de Notre Dame du Mur. Cette statue du XIVème provient de la collégiale du Mur. La technique employée (or pâle sur de l’argent) est typique du travail des ateliers de Cologne, en Westphalie, dont elle serait originaire. (statue absente en ce moment, en rénovation) .

Le quartier St Mathieu est la plus ancienne paroisse de la ville. on y trouve : la venelle aux archers, la rue Haute, la rue Basse, la place au Lait, la rue aux Bouchers, place du Marc’hallah… autant de noms qui évoquent le passé animé du quartier.

Place Allende : autrefois place du Marché mais aussi place du Piloris. Maison de la Duchesse Anne (fin XVème, début XVIème). C’est une maison caractéristique des maisons de Morlaix avec salle manoriale, cheminée monumentale et escalier à pondalez.  La façade ornée de  superbes sculptures présente au premier étage le groupe de l’annonciation et au second les saints Jacques, Laurent, Nicolas et Barbe.

Notre Dame du Mur. La rue des Vielles Murailles conduit à l’emplacement de la collégiale : En 1295, le duc Jean II posa la première pierre de la chapelle ducale. Les 85 m de la flèche octogonale ont longtemps servi d’amer aux marins. Les cloches furent fondues à la révolution, la collégiale désaffectée, vendue à un entrepreneur qui se servit des pierres de la nef. En 1806, le clocher s’effondra tuant 5 personnes.

Rue de l’Hospice, un fragment de remparts  

IMG_1180.JPGGrand Rue : C’est là que se tenait le marché de la toile. La Grand Rue mène à ce qui fut le cœur de Morlaix du XVème au XVIIIème, Le Pave L’ensemble architectural qui constituait la place  fut détruit au XIXème pour y percer la rue Carnot, seul  subsiste aujourd’hui une statue de bois d’un joueur de biniou.  Dans cette rue, Maisons à Pondalez .

A l’angle de la place des Halles la statue du bonhomme de Morlaix.

 

Ceci est un circuit de visite de 1h30/2h , pour les visites de 1h (voir moins) faire Viaduc, Rue Ange de Guernisac, Place de Viarmes , Monoprix, bonhomme Morlaix, Grand rue , joueur de Biniou

 

 

 

        

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de BB
  • Le blog de BB
  • : Bretagne Buissonnière est une association qui regroupe des guides interprètes de Bretagne. Ils proposent des visites guidées, des rallyes découvertes, des circuits qui se veulent exemplaires en termes de développement durable. Outre notre site internet, nous avons choisi de créer un blog pour communiquer plus en avant et échanger points de vue, photos et informations.
  • Contact

Archives

Canal De Nantes À Brest