Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

D'après Chritiane

                                                   PORT DE BELON

 

 

 

 

–        il y a 2 ports Belon, face à face, chacun sur sa rive et reliés autrefois par un bac.

–        Port Belon rive droite est le plus intéressant à visiter.

Non loin sur un promontoire qui domine le confluent de l'Aven et du Belon, se trouvait autrefois un fort du 17eme siècle

–        l'intérêt du port se trouve dans la présence des parcs à huîtres, notamment ceux de l'entreprise « château Belon », visibles à marée basse

 

 

Les huîtres à l'origine

 

–        l'homme consomme des huîtres depuis l'antiquité. Les  gallos romains les expédiaient aux cités de l'intérieur.

–        l'estuaire du Belon est un endroit idéal pour l'ostréiculture car l'eau est renouvelée 2 X par jour par la marée et le fleuve apporte de l'eau douce.

De plus présence de sources souterraines riches en fer qui jaillissent en différents endroits.

–        autrefois on pêchait et consommait des huîtres plates sauvages.

Ces bancs s'épuisant , au 18 ème siècle une loi a interdit la pêche pendant les mois de reproduction : c'est l'origine du dicton des mois en R car en réalité les huîtres seraient comestibles toute l'année.

–        C'est Victor Coste ( station biologique de Concarneau) qui met au point les techniques d'élevage moderne des huîtres puis en 1864 Auguste de Solminihac et Hippolyte de Mauduit créent à Belon la 1ère exploitation ostréicole , les « huîtrières de château Belon »

–        ces huîtres vont obtenir plusieurs grands prix gastronomiques et finir par déloger l'huître Belge d'Ostende des tables des grands restaurateurs parisiens.

 

 

Les huîtres de Belon aujourd'hui

 

–        il y a 5 entreprises ostréocoles pas vraiment en bons termes les unes avec les autres.

–        Château Belon fait des creuses et des plates

plates environ 5 à 6 tonnes /an

creuses environ 15 tonnes /an

–        ensemble les 5 entreprises produisent 500 tonnes /an

–        en 2009, à cause d'une bactérie mal identifiée, 70% du naissain a été perdu

–        le naissain vient d'Arcachon à l'âge de 7 ou 8 mois puis les huîtres sont élevées entre 2 et 3 ans à Belon, âge auquel elles seront comestibles

Elles prennent leur goût de noisette dans le fleuve, mélange d'eau douce et salée

–        les huîtres plates n'arrivent pas, elles, à l'âge de naissain mais jeunes adultes de 3 ans. Elles sont alors affinées à Belon pendant 4 mois pour prendre leur goût noisette puis vendues.

4 mois est le temps réglementaire, au delà elles mourraient.

–        Certaines des 5 entreprises les laissent bien moins que 4 mois ce qui fait réagir violemment l'entreprise Château Belon car le goût n'est alors pas le même et il y va de la réputation de toutes les autres entreprises du coin, les huîtres étant toutes vendues  sous le label Belon et reconnues pour leur goût particulier dû au temps d'affinage.

 

Autre infos

 

Il y a possibilité de faire des dégustations sur place, certaines personnes ne supporteraient pas d'avoir là une pareille occasion de déguster et de ne pas pouvoir le faire pour cause de guide sauvage et stressé qui ne laisse pas le temps.

Il faut donc prévoir un temps d'arrêt conséquent ( ½ heure minimum) au cas où il y aurait des amateurs dans le car et les prévenir avant de descendre.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de BB
  • Le blog de BB
  • : Bretagne Buissonnière est une association qui regroupe des guides interprètes de Bretagne. Ils proposent des visites guidées, des rallyes découvertes, des circuits qui se veulent exemplaires en termes de développement durable. Outre notre site internet, nous avons choisi de créer un blog pour communiquer plus en avant et échanger points de vue, photos et informations.
  • Contact

Archives

Canal De Nantes À Brest